Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 06:54

chat-joue-avec-chouette.jpg

 

S'il est de "bon ton" dans une société dite civilisée de se dire ou percevoir comme tolérant, parfois avec confirmation par des actions « d’engagement bien visibles » ce qui n’est pas loin d’être le contraire de l’engagement Véritable, c'est une autre paire de manches qu'il faut retrousser pour soulever le voile de l'intolérance et « Etre autant que possible » Tolérance.

Que nous le voulions ou non, la tolérance est liée à nos croyances.

C’est dire combien elle peut être limitée y compris chez ceux qui prétendent croire ou ne pas croire en un Dieu circonscrit à leur propre matière, le meilleur des jokers pour éviter de voir les choses en face, et garder les bésicles « bien pensantes » qui évitent de se remettre en question avec la profondeur requise.

Entre la tolérance que nous "croyons" incarner et celle que nous sommes capable de mettre en pratique le gouffre est visible notamment par les « actes terroristes », quels qu’ils soient, qui s'imposent à nous en reflet d'impuissance à évoluer…

Pour évoluer, la mise en pratique de la Tolérance revient à se confronter à la plus haute idée que nous sommes capables de concevoir par dialogue fertile en soi…

C’est bien autre chose que « d’aimer l’autre comme soi même », car c’est être capable d’aller au delà de soi même, encore faut-il pouvoir s’oublier un tant soit peu et OSER naviguer dans d’autres sphères que celles du connu, sans peur d’être entaché…

C’est être en mesure de se mettre à la place de l'autre, aussi "éloigné" de ce que nous croyons être soit-il.

La Tolérance est générosité d’être(s).

Si la responsabilité des actes d'un individu est limitée par les lois humaines, ce sont bien les actes qui sont jugés pas la personne, celle de ses pensées l'est au regard des Tables de la Loi.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible d'agrandir encore/toujours le champ vibratoire d’affinités. Il suffit de le VOULOIR…

L’humain n'est pas "figé" à ce qu'il fait de bien, de mal ou de neutre.

Il n’est pas ce qu’il fait car ce serait stérile mais il est "dans" ce qu'il fait", ce qui rend possible la réflexion.

 La vie est en "d'eux-venir" perpétuel...

Atteindre « l'Universel, l'Univers, Uni-Versum, l'Un-Multiple » pour l’homme/l’Humanité, c’est devenir les plus hautes vibrations qu’il/elle est capable de recevoir et surtout, les mettre en pratique ; à chaque Un ses responsabilités.

Elles sont bien plus « Un-Portantes » qu’il n’y paraît…

Partager cet article
Repost0

commentaires